Perigord noir

 

Sans titre

 

 

 

 

 

 

Commarque se situe à 13km des Eyzies par la D47.

Les ruines du château de Commarque se dressent fièrement sur une falaise, face au château de Laussel. Ridley Scott y a situé le combat final de son premier film, les Duellistes.
La petite rivière coule au pied du château où 6 familles nobles cohabitaient, chacune dans sa tour. La plus haute était celle des Beynac. Commarque est le modele même du château romantique.

A voir :

Au pied du château se trouvent des habitats troglodytiques. A l'interieur, vous verrez les aménagements traditionnels taillés dans la paroi dont des anneaux et des boulins dans lesquels s'encastraient des hourds.
La visite des vestiges du village fortifié commence par la chapelle, ensuite le parcours traverse quatre maisons nobles (une cinquième est encore ensevelie).
La "maison du four" abrite un four à pain.
La "maison à contreforts" illustre la succession de constructions : une base troglodytique, un mur 10-11e siècle, une cheminée de 15e siècle et des peintures du 16e s.
Une ruelle a été dégagée laissant apparaitre un départ de toit de lauzes. Les entrées indépendantes montrent que chaque habitation avait sa propre économie.

"L'hotel de Commarque", dans lequel la famille s'était retirée tandis que les Beynac tenaient le château, est précédé d'une basse-cour. Dans le double donjon, on accède à la grande salle du 14e siècle, la clé de voûte représente un heaume (armes de Pons de Beynac) dont vous verrez une reproduction au sol. Remarquez également la fenêtre à colonnette du 12e s, devant laquelle a été gravé un échiquier.
Enfin vous monterez à la plate-forme pour admirer la vue panoramique (vue fantastique) de haut de ses 34 mètres.

Histoire :

Au 12e siècle, la famille de Commarque construit une forteresse destinée à defendr un passage entre Montignac et Sarlat, près d'une source abondante. Au retour des croisades, elle doit cohabiter avec une branche cadette des Beynac qui a acquis le château. Le château sera une coseigneurie de six famille !
Au 17e siècle, celui-ci est abandonné à cause de sa vétusté.
Depuis 1968, Hubert de Commarque, descendant des premiers propriétaires, redonne vie à ce lieu. Quand il arrivera sur le site, seuls le donjon et la chapelle émergeaient de la colline envahie par les arbres et la végétation. C'est donc au fil des ans qu'il a dégagé l'ensemble du site visible actuellement et le travail n'est pas terminé ! Pour préserver les lieux, les aménagement sont réversibles. Que ce soient les niveaux reconstruits à l'intérieur du donjon ou les escaliers à l'emplacement (ou en parallèle) de ceux d'origine taillés dans la pierre, tout est démontable en 48h.

vu sur le château de Laussel

Ouverture :

D'Avril à Septembre de : 10h à 19h ( Avril 18h - Juillet et Août 20h)

Infos :

Attention, 600m de marches pour y accéder (nombreux escaliers).

Entre les deux châteaux de Commarque et Laussel, s'étend une plaine marécageuse, un paysage magique et mystérieux dont se sont inspirés certains romanciers comme Robert Merle pour son roman Malevil.

Une légende raconte que c'est là que Jehan de Laussel aurait été précipité dans les marais sur ordre du seigneur Bertrand de Commarque pour empêcher qu'il s'unisse à sa fille Isabelle. Certains soirs de pleine lune, on verrait son fantôme s'extraire de la Beune ...

 
 © Image de Philippe Boite

 

Site officiel de Commarque

 

 

Le Périgord Noir