Perigord noir

 

Sans titre

 

 

 

 

 

 

Le château se situe à 6km au sud de Montignac, à Thonac sur la D 706. Pour voir la carte cliquez ici.

Sur une falaise rocheuse, ce château du 16e siècle, édifié sur les bases d'une ancienne forteresse, est composé d'un corps de logis Renaissance flanqué d'une grosse tour ronde et d'une élégante terrasse en surplomb de la Vézère.

On accède côté champs, par le pont dormant, qui a remplacé le pont-levis, à la cour d'honneur et au châtelet fortifié, l'un des plus grands ouvrages de ce genre dans le Sud-Ouest.

A voir :

Extérieur :

Beau panorama et superbe promenade dans le jardin en terrasse et le parc au bords de la Vézère.

Une visite libre (à l'aide d'une plaquette descriptive) ou guidée permet de cheminer les douves pour découvrir l'enceinte, avant de gagner les remparts. Dans la Tour Sainte-Marguerite, transformée en pigeonnier, est projetée une vidéo sur les costumes. Suivant l'allée bordée de créneaux de buis tandis que des rosiers serpentent sur le mur, on arrive à la tour de l'éperon qui renferme une étuve et sa chambre de repos. un regard vers le jardin bas s'impose, car il a été conçu pour être regardé d'en haut : deux parterres symétriques de boules de lavande entourés de banquettes de romarins sont séparés par un canal où ruiselle l'eau d'une fontaine construite avec les pierres du site.

De là, on peut gagner un commun où sont diffusées des vidéos (sur les châteaux du Périgord et la technique de couverture en lauze).
Ensuite, on rejoint les jardins en terrasse inspirés des chambres de verdure du 17e siècle.

Intérieur :

Le grand logis Renaissance entièrement meublé d'époque 16e-17e siècle, présente le cadre de vie de Jean II de Losse, précepteur du roi Henri IV et gouverneur de Guyenne, maître des lieux.

Dans la salle voûtée, au plafond a été mise au jour l'inscription 1576, qui atteste la fin des travaux de construction du château. Le décor mobilier des salles a été disposé selon l'inventaire de 1602. Les nombreux objets en laiton rappellent qu'à une époque où la bougie était chère, tout ce qui reflétait la lumière était recherché. parmi les remarquables tapisseries, deux retiennent l'attention : l'une flamande représente la préparation au tournoi, l'autre florentine, aux couleurs d'une étonnante vivacité, est intitulée Le Retour de la courtisane.

Dans le salon vert lambrissé, restauré selon le coloris d'origine retrouvé sous le brou de noix, est exposé un beau portrait d'Henri IV en cire, modello pour les grandes médailles de bronze de Guillaume Dupré exposées au Louvre.

Ouverture :

Ouvert tous les jours du 15 avril au 30 septembre.
Avril, mai et septembre : 11h - 18h
Juin, juillet et août : 10h - 19h

Fermé le samedi en avril-mai, à l'exception des week-ends fériés.

 

Info :

Une très belle vue sur le château à ne pas manquer, de l'autre côté de la rivière (pont à Thonac).

 

 

 

 

Le Périgord Noir